Objets publicitaires – Cahier des tendances 2018

Comment faire pour que vos objets publicitaires soient conservés ?

Mug isotherme design personnalisable.

Voici le secret. On n’offre plus un cadeau d’entreprise à un prospect ou à un client, on l’offre aujourd’hui à un UTILISATEUR. Ce dernier va non seulement associer votre image à l’objet mais également donner de la visibilité à votre marque auprès de nombreuses autres personnes à chaque utilisation.

On sait que 95 %* des Français ayant reçu un objet publicitaire le conservent ou le donnent. On constate que le taux de circulation d’un objet publicitaire est souvent très élevé (7 pour un stylo, par exemple).

Parmi ceux qui les conservent, la majorité d’entre eux les utilisent directement, notamment les plus âgés (50 ans et plus) alors que les 18-24 ans ont davantage tendance à les oublier. Quant à ceux qui les jettent directement ce sont davantage des hommes et des jeunes de 18-24 ans.

Alors quels critères appliquer à nos objets dans l’objectif de faire de nos « offreurs » des utilisateurs ? Regardons les différentes statistiques.

Pour quelles raisons les objets publicitaires sont conservés ?

En conclusion il faut donc que vos objets soient utiles, amusants et dans la mesure du possible originaux !

On observe par ailleurs que le pouvoir d’achat passe aux milléniums et que pour avoir une chance de voir nos objets utilisés par ces milléniums il faut proposer autre chose. Il faut proposer des objets publicitaires innovants, normés, durables et responsables.

C’est dans cet axe que nous travaillons et modifions notre catalogue FRANCE PROMOTION.

Quels sont les types d’objets publicitaires préférés des français ?

Il vous reste une question n’est-ce pas ? « leur avez-vous demandé à ces offrants ce qu’ils aimeraient se voir offrir ? »

Vous avez raison ! A l’heure où on ne parle plus que d’expérience utilisateur, demandons-leur à ces « offrants » que nous voulons « utilisateurs » :

Voyons voir :

  •        Nos chiffres sont extraits d’une enquête CSA pour 2FCPO sur la perception des objets publicitaires – Juillet 2017

Aucune surprise : les objets publicitaires les plus plébiscités sont les accessoires informatiques et électroniques puis vient la bagagerie.

Objets et textiles publicitaires : les tendances 2018

Objet publicitaire : fin des produits Bon marché 

OBJETS– Fin des produits bon-marché : nos clients recherchent de la qualité et plus ces produits made in china qui se cassent après la 1ère utilisation. C’est du gâchis qui n’a plus aucun sens et va à l’encontre des valeurs du moment où on pense écologie, éco-citoyenneté et made in France.

Alors vous me direz que nos clients ont augmentés leurs budgets ? Non ce n’est pas vraiment ce que nous observons, ce sont plus les quantités qui diminuent avec des cibles d’ « offrants »  moins larges et plus qualifiées. Au final les campagnes permettent donc d’acheter des objets publicitaires plus qualitatifs mais pas non plus super-qualitatifs. En fait il s’agit beaucoup d’objets qui offrent un  « bon rapport qualité prix ». Dans notre jargon on aime bien parler de « valeur perçue ». L’objet est un milieu de gamme qui va faire son job mais ne va pas non plus remplacer l’objet que l’offrant s’achèterait. Sur le moment il va faire son petit effet auprès de l’offrant, suffisamment pour qu’il se mette à utiliser l’objet en question.

On offre moins mais mieux.

Cet état de fait est particulièrement intéressant dans des catégories innovantes : qui a découvert la technologie VR (réalité virtuelle) avec un casque top qualité ultra moderne ? Qui a testé la batterie de secours directement avec une batterie 8000 mah ? Le Goodies permet de faire découvrir de nouvelles technologies en permettant aux offrants de se familiariser avec l’objet sans avoir investi. Et la marque qui l’a fait découvrir reste associée à cette découverte et non pas à un Goodies à jeter. L’objet a fonctionné un certain temps même si ce n’était pas un modèle haut de gamme.

Du textile qui ressemble à ses cibles

En matière de textile on assiste à une demande complètement différente : les « offrants » veulent des vêtements en alignements à leurs modes de vie, à leurs goûts et à leurs valeurs. En réalité, ils veulent pouvoir les porter dans leurs deux univers sans distinction : personnel et professionnel. Cette frontière qui devient poreuse se remarque bien au niveau du textile promotionnel, pour son plus grand bénéfice.

  • « A leur mode de vie » cela signifie qu’ils veulent des vêtements pratiques et confortables, en d’autres mots  « possédant des caractéristiques techniques comme qualités de lavage, absorption de l’humidité, respirabilité ».
  •  » A leur goût » cela signifie à la mode du moment avec des coupes tendances et des marquages discrets (succès du ton sur ton).
  • « A leurs valeurs » signifie justifiant de normes éco-responsables.

En bref on veut par exemple des body-warmer personnalisés ou des sweat-shirts personnalisés mais on ne veut pas de vêtements fabriqués par des enfants qui ont traversé la planète en avion. On veut des circuits courts et vertueux.

Si vos textiles personnalisés cochent toutes ces cases vos « offrants » vont les porter au bureau comme à la maison. CQDD

L’équipe France Promo